165 jeunes en action chez Colruyt Group pour Zuiddag

Le 22 octobre, pour la 10e année consécutive, Colruyt Group a mis 165 jeunes à l’ouvrage pour la bonne cause. Ces élèves ont délaissé les bancs de l’école le temps d’une journée pour participer à la campagne « Work for Change » de l’ASBL Zuiddag. Ils ont travaillé dans nos magasins, centres de distribution et services centraux. L’intégralité de leur salaire d’un jour sera consacré à un projet.

Soutien de jeunes Nicaraguayens dans le secteur du cacao
 

Chaque année, l’ASBL Zuiddag choisit un projet différent dans le cadre de leur campagne « Work for Change ». Cette fois, les recettes iront à un projet de Vredeseilanden : la Campesina, une coopérative de cacao de Matiguàs au Nicaragua. La culture de cacao y offre de meilleures perspectives d’avenir, plus durables, pour les 375 membres de la coopérative. Grâce au projet, les jeunes ne doivent plus s’exiler en ville pour trouver un revenu décent. D’autant que la demande mondiale de cacao augmente.

Cette année aussi, l’ASBL Zuiddag a pu compter sur la participation de Colruyt Group dans le cadre de la campagne « Work for Change ». Par le biais de notre fonds éducatif Collibri Foundation, nous sommes également partenaires structurels de l’organisation et ce, depuis sa création en 2005. Notre volonté est ainsi de contribuer à mettre en relation les jeunes en Belgique avec ceux du Sud.

Au travail chez Colruyt Group
 

Dans le cadre de la campagne « Work for Change », Colruyt Group permet à des élèves de découvrir les différents métiers de son organisation. Ces élèves peuvent ainsi voir les coulisses de l’entreprise et avoir un avant-goût de la vie professionnelle.

Dans notre centre de distribution de Dassenveld à Hal, nous rencontrons notamment Tamara. Elle est affectée à la cantine. « Je trouve très important de m’investir pour la bonne cause. Nous vivons bien en Belgique. Ce n’est donc pas grave de céder mon salaire pour aider d’autres à se développer ». Bryan, son collègue de circonstance, partage le même avis : « Je n’aime pas nettoyer mais je veux bien le faire pour la bonne cause. Je dépense quand même mon argent à des choses inutiles », ironise-t-il. 

À la réception des marchandises, Eline s’affaire au contrôle de la qualité des produits. « Effectivement, c’est tout à fait autre chose que d’être assis sur les bancs de l’école. Mais c’est justement ce qui est chouette : je ne dois pas aller à l’école ET je soutiens un chouette projet. » 

Dans le magasin Colruyt de Hal, on s’active aussi. Nous y rencontrons Maïté en train de compléter les rayons. « C’est incontestablement une expérience enrichissante », dit-elle. « Il est intéressant de voir comment tout fonctionne et entre-temps, j’ai aussi eu l’occasion de m’exercer à poser ma candidature. »

« CEO, c’est moins compliqué que je ne pensais »

 

Les jeunes ne se sont pas vu confier un job aussi simplement. Ils ont dû poser leur candidature par le biais de la banque emploi de l’ASBL Zuiddag. C’est ce qu’a fait Louka aussi. Il a envoyé son CV et sa lettre de motivation pour une mission pour le moins spéciale. Le matin, il a suivi le CEO Jef Colruyt et l’après-midi, Guido Sorret, directeur régional Ventes, lui a fait découvrir la vie de l’entreprise.

« J’ai passé en revue de nombreux jobs dans la banque emploi mais celui-ci ressortait du lot. Je suis étudiant dans une branche économique et je voulais donc voir à quoi ressemble la gestion d’une telle entreprise dans la pratique. » Louka a pu s’asseoir autour de la table pendant les réunions de Jef. « Je croyais que je n’allais pas comprendre grand-chose mais en vérité, les choses sont beaucoup plus simples qu’il n’y paraît. Les décisions se prennent sans accroc et l’ambiance n’est pas du tout solennelle. Génial de recevoir cette opportunité et d’agir en même temps pour la bonne cause ! ».

Vous trouverez plus d’informations sur Collibri Foundation et notre soutien à l’ASBL Zuiddag sur collibrifoundation.org.