Eoly soutient des étudiants de Louvain et leur voiture solaire

L’énergie solaire : elle permet de charger son smartphone ou de produire de l’eau chaude sanitaire. Et saviez-vous que l’on peut aussi rouler en voiture avec des panneaux solaires ? La technologie pour les voitures solaires n’est provisoirement pas encore adaptée aux voitures domestiques. Mais qui sait, d’ici une dizaine d’années, tout cela pourrait avoir changé. Des étudiants du monde entier construisent déjà maintenant leurs propres voitures solaires et participent à des courses de milliers de kilomètres. Eoly s’est fait une joie de prendre le train en marche : pendant toute l’année 2017, notre producteur d’énergie verte est un des partenaires officiels de la Belgium Solar Team.


Punch Powertrain Solar Team
 

Depuis 2005, la Belgique a sa propre Solar Team : 21 étudiants en ingéniorat de l’université catholique de Louvain en Brabant flamand. Ils conçoivent et assemblent leur propre voiture solaire et participent à divers concours internationaux. Avec en point d’orgue, le World Solar Challenge, une course internationale à travers l’Australie. Les voitures solaires doivent parcourir environ 3 000 km en plusieurs étapes contiguës, de la ville de Darwin située dans le nord à celle d’Adélaïde dans le sud.

Jusqu’à 120 kilomètres par heure
 

Pour pouvoir participer au World Solar Challenge, la voiture solaire doit répondre à plusieurs critères. La quantité de panneaux solaires, les dimensions, la position du conducteur… Et naturellement, la voiture (et le chauffeur) doi(ven)t aussi respecter le code de la route australien. C’est en tenant compte de toutes ces règles que la Solar Team louvaniste a construit la Punch Two.  

Caractéristiques de la Punch Two (2017) :

  • 130 kg (30 kg plus légère que le modèle précédent Punch One)
  • 4 m² de panneaux solaires
  • Vitesse de pointe : 120 km/h
  • Vitesse de croisière : 80 km/h

 

Les étudiants ont fait pas moins de 500 esquisses de leur voiture solaire. Ce qui se justifie car dans une course, tout doit être réglé comme une horloge : de l’aérodynamisme aux panneaux solaires.

En savoir plus sur les activités d'Eoly >

solarteam

Collaboration avec Eoly
 

Pourquoi Eoly est-il devenu un partenaire officiel de la Solar Team ? « Nous voulons nous engager en matière d’innovation et de technologie durable », raconte Stephan Windels, business unit manager d’Eoly. « C’est surtout l’esprit d’entreprise et la dynamisme des étudiants qui nous ont convaincus. De plus, leur aventure montre que les sources d’énergie renouvelable offrent beaucoup de perspectives d’avenir. » Et la collaboration ne s’arrête pas là. Pour le World Solar Challenge de 2019, Eoly entend travailler avec les étudiants à l’amélioration du refroidissement des panneaux solaires.